JÓZEF BURY

Performeur, photographe, peintre

Les œuvres de Józef Bury mettent en lumière la subjectivité de la perception sensorielle.
Ses prises de vue en pause de très longue durée sont l’occasion d’une performance mémorielle :
une confrontation entre un enregistrement photographique et sa propre mémoire de l’événement

Cliquez sur les images pour accéder aux pages des œuvres

Né en 1961 à Mielec en Pologne, Józef Bury s’est découvert une vocation artistique dès le plus jeune âge. Étudiant la cartographie puis le design à l’exigeante Académie des Beaux-arts de Cracovie, il fut l’un d’un pionnier de la performance artistique dans son pays. Sa carrière le conduit ensuite à Berlin, puis à Cologne et enfin à Paris, où il s’installe définitivement en 1987.

Józef Bury a toujours concilié une pratique artistique multidisciplinaire – performance, photographie, peinture, nouveaux médias – avec des recherches sur la théorie de l’art. Diplômé de l’École des Hautes Études en sciences sociales de Paris, il enseigne dans plusieurs universités françaises et signe de nombreux articles, conférences et traductions. Ses recherches artistiques et théoriques se focalisent autour de la dimension temporelle de la création et sur la perception polysensorielle des œuvres. En 2014, il soutient un doctorat en arts sur le rôle du temps dans la performance.

Anamnèse 3/4, 1997
Photographie argentique sur papier baryté, 47 x 47 cm
À partir de 1300 €

Dans ses séries Anamnèse, Mono-chrone et Bornes mouvantes, l’artiste propose une approche expérimentale du médium photographique.

L’histoire de la photo n’est en effet qu’un cheminement vers une représentation crédible de l’instantané. Après de longs tâtonnements, les améliorations technologiques ont permis de réduire les temps de pause pour obtenir des images conformes à notre regard sur le monde : ce sont des représentations nettes, des extraits de séquences qui correspondent à notre manière de concevoir les cadences, mais qui ne sont qu’une manière de mémoriser les choses.

La chrono-photographie défie notre perception rétinienne. Elle permet d’intercepter des phénomènes trop rapides pour un œil nu (une balle en plein vol par exemple), mais à l’inverse elle offre aussi un moyen étonnant de capter les phénomènes qui sont trop lents pour qu’on se les représente physiquement.

Bornes mouvantes 4/5, 1999
Photographie argentique sur papier baryté, 47 x 47 cm
À partir de 1500 €

Le travail habituel d’un photographe consiste à sélectionner l’aspect qu’il va valoriser à travers son cliché. Il choisit un moment qui correspondra le mieux à l’idée qu’il se fait du sujet et adapte ses réglages optiques (focale, diaphragme, mise au point, filtres…) pour en privilégier certaines valeurs. De cette manière, il adapte son image pour confirmer sa perception.

À l’inverse, ce que propose Józef Bury avec son procédé de prise de vue, c’est de renoncer à toute subjectivité. Il utilise le temps d’exposition au détriment de toute autre variable. De cette manière, il suspend ses connaissances et laisse l’appareil photographique lui révéler une autre réalité, à travers ses deux paramètres principaux, que sont la lumière et le temps.

« Seul le décalage est intéressant » se plaît à dire Józef Bury. Ce sont des images dont on peut tirer des enseignements. Ainsi, l’océan est composé de différentes réalités, qui sont toutes authentiques, mais que le temps photographique révèlera de différentes manières. Notre œil ne perçoit que les scintillements à la surface de l’eau, ou la cadence régulière des vagues. Mais ces aspects disparaissent ici.

Le va-et-vient de la marée est un phénomène qui nous est familier, mais sur lequel on ne peut pas poser réellement d’image : il apparaît sur ces digues sous une forme spectrale inattendue, que nos habitudes nous font assimiler à de la brume. Et sous cette couche laiteuse apparaît une masse plus sombre : ce sont les fonds immobiles que seule cette technique est à même de nous révéler.

Anamnèse 3/10, 1997
Photographie argentique sur papier baryté, 47 x 47 cm
À partir de 1500 €

Si vous vous attardez un petit peu sur ces photographies et que vous cherchez à les analyser, vous vous rendrez compte de certains détails qui ne sont jamais le fruit du hasard. Il arrive que les vagues attrapent la lumière et que l’horizon se transforme en un cerne épais. Une voile blanche laisse parfois une trace fantomatique ; une résurgence ou un courant imperceptible peuvent former des motifs qui nous paraissent irréels.

Les sujets que Józef Bury choisit de représenter donnent une dimension supplémentaire à cette réflexion sur la relativité du temps : comme l’océan et le reflux de sa marée, ces bunkers qui gisent aux abords de Dieppe sont des témoins d’une érosion qui défie notre perception.

Anamnèse 4/2, 1997
Photographie argentique sur papier baryté, 47 x 47 cm
À partir de 1300 €

Le monde végétal se conçoit également en décennies, voire en siècles… Mais à l’échelle d’une journée, la chrono-photographie révèle la vie qui anime les arbres, autour de leur tronc, solidement campé. Anamnèse 5/1 montre ainsi de manière éloquente la zone de friction entre les branches de deux arbres, un espace de rencontre rendu flou sous l’effet du vent.

Ces prises de vues ne se résument toutefois pas à une abdication complète de l’artiste. Outre le choix d’un sujet, le photographe doit s’assurer sa lisibilité. Józef Bury utilise pour cela des pellicules industrielles très peu sensibles, qu’il affaiblit encore par un traitement chimique et l’évaluation du temps de pause obéit à des calculs complexes, adaptés en temps réel en fonction de la luminosité (le film perdant ses facultés d’impression lorsqu’il est exposé très longtemps).

L’artiste se place même au cœur de l’expérience créative : ces clichés peuvent être considérés comme les archives d’une performance mémorielle, les traces d’un événement dont le photographe est le seul témoin. Pendant la captation, il est resté à l’affut des événements qui devraient influencer l’image et tente d’en anticiper les effets plastiques.

Lorsqu’il découvre l’enregistrement, l’artiste fait une analyse critique de ses souvenirs en les confrontant à la mémoire photographique. Le tirage est une nouvelle dimension de l’expérience artistique car il présente toujours des effets imprévus qui s’avèrent être des sources d’enseignement. Il doit de nouveau s’introduire dans le sujet, comme « une excursion dans le vécu » et tenter de deviner comment la matière sensible a pu donner un tel résultat.

La confrontation de l’œuvre avec le public est l’étape ultime de cette performance. Józef Bury aime partager avec le spectateur les clés techniques de le création de son image.

C’est ensuite à nous d’analyser le cliché, en fonction des connaissances – que nous avons ou que nous n’avons pas – sur l’objet photographié. Ainsi, chaque regard est différent et apporte un éclairage nouveau sur l’œuvre.

Toutes les photographies de Józef Bury sont éditées en tirage vintage limité (de 3 à 11 exemplaires) sur papier baryté et peuvent être acquises avec un encadrement museum de 70 x 60 cm

BIOGRAPHIE

Afficher ses expositions, réalisations et publications

ÉTUDES :
– Académie des Beaux-arts de Cracovie
– École des Hautes Études en sciences sociales de Paris, Histoire et théorie de l’art, 1996
– Thèse sur le rôle du temps dans la performance, sous la direction d’Olivier Lussac, Université de Lorraine, École doctorale Fernand Braudel (Nancy-Metz) en partenariat avec le Laboratoire lorrain de sciences sociales. Soutenance en 2014

ENSEIGNEMENT :
– Théorie et pratique de la photographie de 1994 à 1996 à la fondation Danae dans le cadre du Centre d’Enseignement et de Recherche Transdisciplinaire
– Université de Nice Sophia-Antipolis, de 2004 à 2007
– Membre associé au Centre de Recherches d’Histoire de l’Art et d’Histoire des Représentations, Université Paris X-Nanterre, de 2004 à 2011
– Histoire des arts et des techniques et philosophie de l’art, École supérieure d’arts de Brest, de 2003 à 2011

COMMISSARIAT : à partir de 1997, Józef Bury impulse et co-dirige l’International Art Meeting à Katowice en Pologne – Biennale artistique internationale, accompagnée d’un colloque et d’une importante publication dont il assure la direction.

IMPLICATIONS DIVERSES :
– En 2002, Józef Bury a créé Revelint – art action anamnèse, une revue électronique internationale d’histoire et de théorie de l’art contemporain, destinée à publier essentiellement les textes théoriques des artistes.
– À Paris, il participe à la vie de plusieurs associations qui composent la vie artistique et intellectuelle de la capitale : Procreart, Société d’art et de transports, Toto & Co, Espace Itinéraires, Wizya, fondation Danae, CERT et Æsthetica Nova – art science philosophie.
– En 1984, il participe à la fondation du cercle de jeunes artistes plasticiens Art et science, dont il partage la direction à l’Académie des Beaux-Arts de Cracovie.

EXPOSITIONS :

2015
– Défenestration et apprentissage du vol, 2007-2010, et Int-AIR-action, 1997 — présentation vidéo de performances en marge du colloque Georges Perec : nouvelles approches, Centre Culturel International de Cerisy.
– Chassés du paradis 2015, exposition collective (peinture), Galerie Roi Doré, Paris.

2014
– Une vie,une histoire, exposition collective (photographie), Galerie Roi Doré, Paris.
– Chassés du paradis, exposition collective (peinture et photographie), Galerie Roi Doré, Paris.

2013
– Désensibilisation — « Little Big Crunch », Espace Plateforme, Paris.
– 11e Foire d’art de Varsovie (XI Warszawskie Targi Sztuki), Zamek królewski — Arkady Kubickiego, Warszawa.

2012
– Virtual – dyktatura eksperymentu, Galeria Spiz 7, Gdansk.
– Mois de la photo 2012, Galerie Roi Doré, Paris.
– Biofeedback dans l’art contemporain, Université Nice Sophia Antipolis, L’Avant-scène — Campus Saint-Jean d’Angély, Nice.

2011
– Feedback-Venezia. Infr’Action Venise 2011 – Festival International d’Art Performance, dans le cadre de l’avant-première de la 54e Biennale de Venise. « Pavillon » Infr’Action de la biennale de Venise 2011, Académie des Beaux-arts de Venise.
– Entre nous — Interstices de proximité #2. Galerie Roi Doré, Paris.
– Peindre encore, Galerie Roi Doré, Paris.
– Voyage à Babel. Evénement par la revue Lampe-tempête, Saint-Merri, Paris.

2010
– Entre nous — interstices de proximité #1. Résurgences, #1 — Espace vital. Festival de performance et des arts éphémères, Plateforme, Paris.
– Little Big Bang. Exposition inaugurale de l’espace Plateforme, Paris.
– Defenestration and Flight Training or French Defenestrations. A seminart, featuring images and postures #4. Infr’Action Paris 2010 — Festival International d’Art Performance. Centre Culturel Suédois, Institut Suédois, Paris.

2009
– Defenestration and Flight Training or French Defenestrations. A seminart, featuring images and postures #3. Audio Art Festival 2009, BWA Contemporary Art Gallery Bunkier Sztuki, Cracovie.
– Lato w Miescie. Galeria Klimy Bochenskiej. Wytwórnia Wodek Koneser, Varsovie.

2008
– At The Beginning There Was Script. Dans le cadre de IV Warsaw Art Photography Festival 2008 / IV Warszawski Festiwal Fotografii Artystycznej 2008. Galeria Klimy Bochenskiej, Varsovie.
– At The Beginning There Was Script. Baltic Gallery of Contemporary Art, Slupsk, Pl.
– Medium Post Mortem II. Baltic Gallery of Contemporary Art, Slupsk ; BWA Contemporary Art Gallery Katowice ; BWA Contemporary Art Gallery Zielona Gora, Pl.
- Seuil-scopie. 9e édition des Pleins Feux sur Ivry, Espace Robespierre, Ivry-sur-Seine, Fr.
– Defenestration and Flight Training or French Defenestrations. A seminart, featuring images and postures #2. Dans le cadre de la 1e Rencontre Électrobolochoc à Barjols. Cinéma Odéon, Barjols.

2007
– Defenestration and training of flight. A seminart with images and postures #1. »PAIR02 International Performance Event 2007″, Taidepanimo, Lahti, Finland.
– Service d’annulation. Festival International d’Art Performance — Infr’Action 07, Sète, Fr.
– Interfejs Interface. 6th International Art Meeting Katowice. BWA Contemporary Art Gallery Katowice.
– Medium Post Mortem. Centre wallon d’art contemporain La Châtaigneraie, Flemalle, Belgique.
– Medium Post Mortem. Galeria Klimy Bochenskiej, Varsovie.
– Ewokacje matrycy. International Print Triennial Cracov Poland — Galeria Otwarta pracownia, Cracovie.
– Blizniemu swemu. L’exposition-vente caritative : Zacheta, Warszawa ; Muzeum Miejskie Wroclaw ; BWA Katowice ; Palac sztuki, Krakow ; BWA Rzeszow.

2006
– Photographies. 8e édition des Pleins Feux sur Ivry. Espace Robespierre, Ivry-sur-Seine, Fr.
– Ewokacje matrycy. Centrum Sztuk Mlyn Mikolow, Pl.
– Traces de la mémoire / Slady pamieci. Galeria Klimy Bochenskiej, Fabryka Trzciny, Varsovie.

2005
– Villes anciennes / Art nouveau [Québec/Kraków]. Centre en art actuel Le Lieu et Galerie Vu, Québec.
– Traces de la mémoire / Slady pamieci. Gornoslaskie Centrum Kultury, Galeria Sektor I, Katowice. Dans le cadre du festival Ars Cameralis Silesiae Superioris, Katowice 2005.
– Chronoscopie — à l’ombre de la mer. Dans le cadre du festival Le temps d’une marée, 2005, par l’association Cybèle et la Ville de Dieppe, Espace Communication, Dieppe, Fr.
– E-motions. Galerie Arsenal, Torun, dans le cadre du 5e Festival de Science et d’Art de Torun, Pl.

2004
– Attitudes. Chapelle de l’Hôpital Charles Foix, Ivry-Sur-Seine, Fr. Dans le cadre de la saison culturelle polonaise Nova Polska.
– Du visuel en peinture. Palais des Rois de Majorque, Perpignan, Fr. Dans le cadre de la saison culturelle polonaise Nova Polska.
– Documenta dokumentu – Documenta sztuki. FORT SZTUKI 04, Galeria Otwarta Pracownia, Cracovie, Galeria Sektor I, Gornoslaskie Centrum Kultury Katowice, Pl.
– Chronoscopie. Exposition de photographies dans le cadre des IXèmes Journées internationales de sémiotique. Université François-Rabelais, Blois, Fr.
– Pleins Feux sur Ivry 2004. Espace Robespierre, Ivry-Sur-Seine, Fr.
- Ascription, Seminart #3 — Planche contact #4. Krzysztofory Gallery, Cracovie. Art subcognitif / Subcognitive art. 5th International Art Meeting Katowice 2004.
– Perce-voir. De la poésie à l’image. Temple du Coudray, Gruchet Saint-Siméon, Fr. Dans le cadre de la saison culturelle polonaise Nova Polska.
– Une photographie non indicielle. Présentation de travaux. Chantiers, programmes, Séminaire de photographie de l’École Normale Supérieure, Paris.

2003
– 4th International Art Meeting Katowice, BWA Contemporary Art Gallery Katowice.
– Festival Fort Sztuki 2003, Krzysztofory Gallery, Cracovie.
- Ascription — Seminart #2. BWA Contemporary Art Gallery Katowice.
– Photographie. Les artistes du Loir et Cher — portes ouvertes. Atelier Riveiro. Huisseau sur Cosson, Fr.
– Festival Signes de Nuit, Cinéma Le Balzac, Paris.

2002
– Pratique de l’altérité, photographie. Dans le cadre des VIIèmes Journées internationales de sémiotique. Université François-Rabelais, Blois, Fr.
– Photographie. La Quincaillerie — Maison d’art, Veules Les Roses, Fr.
– Portes Ouvertes AAC – Les Artistes Associes à Créteil, Fr.
– Anamnèse, Bornes mouvantes, Chronoscopie, La Rhumerie, Paris.
– MANIF8!2002 – Manifestation d’Art Nouveau International et Forum, Séoul Arts Center.

2001
– Chronoscopie.  » Pologne / Polska. Horizons Créateurs « , UFR Sciences — antenne universitaire de Cherbourg-Octeville, Fr.
– Photographie. Espace Harmattan, Paris.

2000
– 13e Mois de L’art Photographique. Nemours, Fr.
- État Actif #5 — Extrait du Processus. 3rd International Art Meeting Katowice 2000, Pl.
– MANIF Seoul 2000 — Manifestation d’Art Nouveau International et Forum, Séoul Arts Center.
– Bornes mouvantes. Maison Henri IV, Saint-Valéry-en-Caux, Fr.

1999
– NICAF Tokyo 1999. International Contemporary Art Festival, Japan.
– La peau du monde. Exposition de photographies au Préau, Veules Les Roses, Fr.
– Wschod-Zachod Projections Franco-Polonaises. Grandes Galeries — Aître Saint-Maclou. Galerie de l’Ecole Régionale des Beaux-Arts de Rouen.

1998
– 12e Mois de l’Art Photographique. Nemours, Fr.
- 2nd International Art Meeting. Katowice’98, Pl.
– Cérémonie de l’empreinte #3 — Planche contact #3. Theater Aan Het Spui, La Haye.
– Photographie. Le CRANE aux Pays-Bas. Maison Descartes, Institut Français, Amsterdam.
– Stratégies spatio-dynamiques / Strategie przestrzenno-dynamiczne. Galerie Kronika, Bytom, Pl.
– Int-AIR-action #4. Galerie Kronika, Bytom, Pl.
– La peau du monde — photographie. Festival Via #4. Confluences, Paris.

1997
– Photographie. CRANE Symposium 9. Logis du Roy, Semur-en-Auxois, Fr.
– Int-AIR-action #3. 1st International Art Meeting Katowice’97.
– Int-air-action-off — Cérémonie de l’empreinte #2, Planche contact #2. Festival InterAzioni 1997. Teatro Arka, Spazio Aspis, Cagliari.
– MANIF Seoul’97 — Manifestation d’Art Nouveau International et Forum, Séoul Art Center, Séoul.
– Int-AIR-action #2. Festival Via #3, Confluences, Paris.
– Int-AIR-action #1. Salon d’Art Contemporain, Bagneux, Fr.

1996
– Planche contact #1. Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris (dans le cadre de l’exposition Life/Live).
– CHUNG DAM ART FAIR‘96. Gallery AMI, Séoul.
- Ascription — seminart #1. Symposium photographique  » Fotografia w dobie przemian — Skoki 96 « , PWSSP, Poznan.
- MANIF Seoul’96
– Manifestation d’Art Nouveau International et Forum, Séoul Art Center.

1995
– Energomontage. Æsthetica-Nova, La Galerie du Bellay — Université de Rouen.
- Aéro-tique-Action #2. Festival VIA #2. Centre Socioculturelle Roissy-en-Brie, Fr.
– Aéro-tique-Action #1. Association Toto & Co, Erotika-Espace Montmartre, Paris.

1994
– La Fenêtre #2. Lavoir Moderne Parisien, Paris.
– Proposition d’un lieu de méditation. Aizu Art College
– Performance Festival’94. Kitakata, Japon.
– État Actif #4 — Extrait du Processus. Via-au-Japan. Théâtre-Galerie X-CAL, Tokyo.
– Cérémonie de l’empreinte #1. Kid Ailack Art Hall, Tokyo.
– Pratique privée #5 — Extrait du processus. Le Créer — Art Actuel Pologne. Fondation DANAE, Pouilly, Fr.
– État Actif #3 (Stan Aktywny). Techno-science et Esthétique Moderne — Art Meeting. BWA Contemporary Art Gallery Bunkier Sztuki, Cracovie.
– La Fenêtre #1. Fondation DANAE. Pouilly, Fr.
- État Actif #2. Festival VIA #1. Lavoir Moderne Parisien, Paris.
– État Actif #1 — Arrêt sur l’éphémère. Wizya Présente. Espace Itinéraires, Paris.

1993
– Peinture, London Hammersmith, Londres.
– Peinture, Académie Acord, Evry, Fr.
– 38e Salon de Montrouge. Montrouge, Fr.
– Pratique Privée #4. Ars & Tekhnê, par Æsthetica-Nova. Etablissements Phonographiques de l’Est, Paris.
– Pratique Privée #3. Festival VIA #0. Etablissements Phonographiques de l’Est, Paris.

1992
– L’Arche de Dédale #2. Carrefour de la Communication, Lons-le-Saunier, Fr.
– Exercice de vol. Salon des 4z Arts, Lons-le-Saunier, Fr.
- Pratique privée #2 — Noir et Blanc OFF. Galerie Parvi, Paris.
– Act-Thing. Wizya présente, Galerie Parvi, Paris.
– Arrêt sur l’éphémère. Galerie Parvi, Paris.
– Attraction d’Icare. Association Toto & Co, Cité des Sciences et de l’Industrie La Villette, Paris.
– Pratique privée #1 — Noir et Blanc #2. Association Wizya, atelier Piegza, Gennevilliers. Fr.
– Les Étoilés de la Peinture 1992. Maison des Centraliens, Paris.
– Arrêt sur l’éphémère. Association Wizya, atelier Piegza, Gennevilliers, Fr.
– Peinture, Galerie SAT. Ivry-Sur-Seine, Fr.
– L’Arche de Dédale #1. Elysée Montmartre, Association Toto & Co, Paris.
– Noir et Blanc #1. Association Wizya, atelier Piegza, Gennevilliers, Fr.

1991
– Pleins Feux sur Ivry. Ivry-sur-Seine, Fr.
– Du simple au double : 9 — 18. Galerie Procréart, Paris.

1990
– Mutation — Dédale. Galerie Procréart, Paris.
- Peinture. Galerie Procréart, Paris.

1989
– Peinture. Galerie de la Maison du Portugal, Paris.

1986
– Ex-Position 1986, Gare Montparnasse, Paris.
– Maturation — Dédale (Dojrzewanie — Dedal). Académie des Beaux-Arts de Cracovie.
– Maturation — Icare (Dojrzewanie — Ikar). Académie des Beaux-Arts de Cracovie.

1985
– Étui (Futeral). Centre ville de Cracovie.
– Prise de température (Pomiar temperatury). Klub Pod reka, Académie des Beaux-Arts de Cracovie.
– Slady cieni (Traces d’ombres). Performance collective, D.S., Policealne Studium Medyczne, Cracovie.

1984
– Trans-Koncert. Performance collective, Klub Pod reka, Académie des Beaux-Arts de Cracovie.

1979-1981
– Séances et soirées demi-littéraires (Seanse i wieczory pol-literackie). Activités collectives (expositions, soirées de poésie, actions, performances). Lycée des Beaux-Arts de Rzeszow et différents lieux publics et privés, Rzeszow, Pl.

PUBLICATIONS :

Bury, J., Performance et temps. Pour une théorie esthétique du temps dans la performance artistique du XXe siècle et du début du XXIe siècle, thèse de doctorat, Université de Lorraine, 2014.

BURY, J. (dir.), Interfejs Interface — 6th International Art Meeting Katowice 2007, Katowice, Galeria Sztuki Wspolczesnej

BWA Katowice (BWA Contemporary Art Gallery Katowice), 2008. [ISBN 978-83-88254-51-2 ; format : 27,5 x 20 cm., 160 p.; pl., en., fr.].
 Avec les contributions de : Jean-Baptiste Berthelin, Michel Bret, Rozenn Canévet, Olivier Capparos, Edmond Couchot, Ryszard W. Kluszczynski, David Piotrowski, Antoni Porczak, Marcin Sobieszczanski, Cyril Thomas.

BURY, J. (dir.), 5e Rencontres Internationales d’Art de Katowice, catalogue d’exposition, Katowice, Galeria Sztuki Wspolczesnej BWA Katowice (BWA Contemporary Art Gallery Katowice), 2006. [ISBN 978-83-88254-40-6, format : 27,5 x 20 cm., 112 p.; pl., fr., en. ge.].

BURY, J. (dir.), Art subcognitif. 5e Rencontres Internationales d’Art de Katowice – Actes du colloque, Katowice, Galeria Sztuki Wspolczesnej BWA Katowice (BWA Contemporary Art Gallery Katowice), 2005. [ISBN 83-88254-34-0 ; format : 27,5 x 20 cm., 152 p.; pl., fr.].
Avec les contributions de : David Piotrowski, Georges Didi-Huberman, Olivier Capparos, Monique Sicard, Marcin Sobieszczanski.

BURY, J. (dir.), 3rd International Art Meeting Katowice 2000, Katowice, Galeria Sztuki Wspolczesnej BWA Katowice (BWA Contemporary Art Gallery Katowice), 2003. [ISBN 83-88254-18-9 ; format : 27,5 x 20 cm., 160 p.; pl., en., fr., ge.].
Avec les contributions de : Roberto Barbanti, Wlodzimierz Borowski, Georges Didi-Huberman, Marcin Sobieszczanski.

BURY, J. (dir.), 2nd International Art Meeting Katowice 1998, Katowice, Galeria Sztuki Wspolczesnej BWA Katowice (BWA Contemporary Art Gallery Katowice), 1998. [ISBN 83-908833-2-5, format : 27,5 x 20 cm., 176 p.; pl., en., fr., ge.].
Avec les contributions de : Odile Blin, Olivier Capparos, Pascal Gibourg, Georges Didi-Huberman, Kyo Hoshibo, Bozena Kowalska, Roman Kubicki, Maria Anna Potocka, Marcin Sobieszczanski, Jan Trzupek.

BURY, J. (dir.), I Miedzynarodowe Spotkania Sztuki Katowice’97 (1e Rencontres Internationales d’Art de Katowice’97), catalogue d’exposition, Katowice, Galeria Sztuki Wspolczesnej BWA Katowice (BWA Contemporary Art Gallery Katowice), 1997. [ISBN 83-90-32-73-9-2, format : 28,5 x 20,5 cm., 40 p.; pl., fr.].

CONSULTER LA BIBLIOGRAPHIE COMPLÈTE DE JÓZEF BURY :
http://jozefbury.free.fr/bibliographie.html
http://jozefbury.free.fr/communications.html