JEAN-PIERRE LOUBAT

Photographie

Jean-Pierre Loubat a été élu par nos internautes dans le cadre de l’appel à projets La Ville hors champ

Les œuvres de Jean-Pierre Loubat racontent l’architecture, magnifique ou déliquescente : ses photographies révèlent la gloire, la vanité ou la ruine de nos sociétés

Cliquez sur les images pour accéder aux pages des œuvres

Né à Nîmes en 1944, Jean-Pierre Loubat s’est épris de photographie à la faveur des premières Rencontres d’Arles dans les années 70. Fondateur de l’association Art Plus en 1992, il dirige la Galerie XIII en Arles jusqu’en 1998, date à laquelle il décide de se consacrer entièrement à sa création. Ses travaux l’attirent, dans un premier temps, aux marges de la société. Il part à la rencontre des gitans de Beauduc, à la découverte des dépôts d’ordures… Puis, sous l’influence de photographes tels que Jeanloup Sieff, Guy Bourdin, ou Helmut Newton, il s’adonne à la photo de mode et au nu.

La Villa Harris, 2015
Tirage pigmentaire, 40 x 60 cm
À partir de 700 €

Son goût pour la composition l’attire irrésistiblement vers la photographie d’architecture et les paysages urbains. Il s’écarte ainsi progressivement du photoreportage pour approfondir une recherche plastique et symbolique sur la ville et sa temporalité.

Ces bâtiments, dont Jean-Pierre Loubat dresse le portrait, paraîtraient immuables. Et pourtant, le photographe y voit des témoins d’une évolution imperceptible : leur environnement change, leurs habitants se succèdent, et le temps les conduit irrémédiablement au statut de vestige.

La Vieille Montagne, Tanger, 2015
Tirage pigmentaire, 70 x 100 cm
À partir de 1400 €

La série « L’État des ruines », publiée en 2015, est un répertoire d’architectures vaincues par l’oubli.

Inspiré par le Théâtre Cervantès à Tanger, le photographe glane des lieux de loisir abandonnés : théâtres, cinémas, hôtels, parcs d’attraction… Il met en scène leur beauté fragile, vouée à la disparition. Cette esthétique de la gloire révolue s’apparente à la tradition picturale des « vanités », les memento mori qui nous rappellent la brièveté de notre passage sur terre.

Le Théâtre Cervantes à Tanger, 2015
Tirage pigmentaire, 70 x 100 cm
Œuvre vendue

Ses recherches l’amèneront successivement au Maroc, en Polynésie, aux États-Unis, en Chine, à Israël, et dans toute l’Europe. Ces voyages sont souvent guidés par des approches thématiques. Sur les traces des artistes de la Beat Generation, d’Henri Matisse, de Marcel Proust ou d’André Gide, il prend pour habitude de compiler des vues contemporaines, actualisées, de lieux ayant accueillis des personnages historiques. Ces recueils visuels donnent lieu à des expositions et des publications co-signées par Martine Guillerm dont les textes et les cut-up permettent de faire dialoguer les époques.

Les derniers travaux de Jean-Pierre Loubat poursuivent cette expérimentation des rapports entre l’espace et le temps : les affiches lacérées, les vélos abandonnés et les villes touristiques photographiées « hors saison » mettent en image le cours de l’histoire à différentes échelles. Ces photographies capturent et magnifient les indices éphémères du temps qui passe.

La passion de Jean-Pierre Loubat pour la construction contemporaine s’exprime par ailleurs dans plusieurs séries de clichés sur les chefs d’œuvres architecturaux du XXème siècle. Le photographe y donne libre cours à son admiration pour des inventeurs tels que Rudy Ricciotti, Norman Foster ou Zaha Hadid.

Avec une approche plasticienne, il n’hésite pas à s’immerger dans le motif pour en souligner les lignes de force et la rigueur des structures.

Le MUCEM, Marseille (Rudy Ricciotti)
Tirage pigmentaire, 40 x 60 cm
À partir de 700 €

Tous les tirages de Jean-Pierre Loubat sont limités à trois exemplaires et réalisés sur papier baryté. Ils peuvent être commandés avec un encadrement

Nous contacter par email pour tout renseignement

BIOGRAPHIE

Afficher les expositions, résidences et publications de Jean-Pierre Loubat

EXPOSITIONS PERSONNELLES

2016
Sète, Festival off d’imageSingulières, Jérusalem
Nîmes,  Galerie le Lac gelé, Jack Kerouac et Tanger

2014 / 2015
Chalon sur Saône, Chapelle du Carmel, Ruines et Vanités
Uzès, Musée Georges Borias, Aux racines de la famille Gide
Le GAC Annonay, 3 fois Jérusalem
Nîmes, Galerie Point to Point, OXV
Nîmes, Galerie Le Lac Gelé, Apollinaire
Tanger, Galerie Artingis, Mrabet
Uzès, Chapelle de la Médiathèque, 45°31′ 17″ N : 6° 50′ 99″ E
Nîmes, Université Vauban, De terre et de pierre
St Chély d’Apcher, Centre Culturel, Hors saison
Tanger, Galerie Artingis, L’atelier de Claude Viallat

2012/2013
Proust, Galerie From Point to Point, Nîmes
Tanger la fugitive,  Galerie Delacroix, Tanger, Institut Français

2011
Galerie Deleuze-Rochetin, Arpaillargues
Tanger la fugitive, Musée Boucher de Perthes, Abbeville
Supports-Papiers Surfaces-Sensibles, Chapelle des Jésuites, Nîmes
Diversité et passage, Résidence, Institut Français de Tanger – Maroc

2010
Résidence, Institut Français de Tanger – Maroc
Tanger : Esprit des lieux, Galerie les Insolites, Tanger – Maroc
Vue des terrasses, Le Dar Nour, Tanger
Résidence, Institut Français de Tanger – Maroc
Tanger/Casablanca, Atelier Mireille Laborie, Uzés
Supports-papiers Surfaces-Sensibles, Château d’Aubais, Aubais
Les Limites, L’Hexagone, Meylan

2009
Nemausus, Lycée Daudet, Nîmes
Tocades, Hommage à Jasper John, Librairie du Carré d’Art, Nîmes
L’atelier de Claude Viallat, Librairie la Palourde,Nîmes
Ateliers et portraits d’Artiste de la Galerie RX, École des Beaux-Arts, Nîmes
De Natura, Médiathèque, Meylan
Rayures, Galerie Siegfried, Zofingen – Suisse

EXPOSITIONS COLLECTIVES

2003-2011
Tanger ville ouverte, Nîmes Collège Diderot
Pages d’atelier, Barjac, la Quincaillerie
Leurres des Traces, Grenoble, avec Jean-Olivier Majastre
Hommage à Jasper Johns, Nîmes, Chapelle des Jésuites, avec Jean-Marc Scanreigh
Les vingt ans de Nemausus, Nîmes, Lycée Daudet
Flowers-Flowers-Flowers, Vézénobres
Fontaines et Lavoirs, Nemausus, Nîmes
Hommages aux Mages, Mediathèque, Grenoble
Carcasses, Musée de l’Ancien Évêché, Grenoble
Temple, Chapelle des Jésuites, Nîmes
De Natura, Atelier de Cipolla-dell’Angela, Senigallia – Italie
XS, Galerie Fluid Image, Grenoble
Hommage à Jasper Johns, Librairie La Palourde, Nîmes
Athos, Atelier Jacques Barry, Saint-Étienne

RÉSIDENCES

2015 Résidence Maison d’Abraham à Jérusalem
2012 Résidence au Mt Athos pour le projet l’architecture des ruines
2011 Résidence à l’Institut Français de Tanger pour le projet « diversité et passage »
2010 Résidence à l’Institut Français de Tanger avec la plasticienne Jeanne Lacombe

PUBLICATIONS

Athos : Only for men – Editions I.F.Y.P Grenoble
Traceur de lumière –  Editions les Insolites Tanger 2010
Tour Magne – Editions I.F.Y.P Nîmes 2011
Longtemps je me suis couché de bonne heure – Editions I.FY.P Nîmes 2011
L’État des ruines – Editions Sansouires Nîmes 2015
Commes des vestiges – Editions I.F.Y.P Nîmes 2015
Ô petite ville d’Uzès – Editions I.F.Y.P Nîmes 2015

Jean-Pierre Loubat collabore à de nombreux livres d’artistes – Éditions I.F.Y.P – avec Bernard Collet, Jacques Barry, Stéphanie Guillerm, Mireille Laborie, Jean-Olivier Majastre, René Pons Scanreigh
Éditions MatchBoox, « Le péché est dans la boîte », « Ripolin Marocain », « Cerles », avec Claude Viallat

COLLECTIONS

Médiathèque d’Uzès / Médiathèque de Grenoble / Médiathèque d’Annonay / Musée Georges Borias Uzés / Art et Histoire Chalon sue Saône / Musée de l’ancien Evêché Grenoble /Musée Boucher de Perthes Abbeville / Institut Français de Tanger / Institut Français de Théssalonique / Légation Américaine Tanger / Centre Culturel St Chély d’Apcher / Galerie Shapiro Melrose Avenue Los Angeles / Fondation Tomek Varsovie / Collection Noracto Tanger / Collection Siegfried Majorque / Collection dar Nour Tanger / Collection Artingis Tanger